Quel professionnel choisir pour améliorer son écriture?

Vous ou votre enfant enfant rencontrez des difficultés avec votre écriture?  Il est parfois utile de faire appel à un professionnel pour retrouver une écriture lisible, fluide et indolore. Mais quel professionnel choisir? 

Depuis quelques temps, vous entendez parler de graphopédagogie, de graphopédagogues, ou encore de graphothérapie ou graphothérapeutes. Vous vous demandez quelle est la différence entre ces professions. Je vais tenter de vous expliquer brièvement de quoi il s’agit. 

J’ai suivi les deux formations, si elles ont toutes les deux le même objectif : vous aider à améliorer votre écriture, mais elles n’ont pas la même approche.

La graphothérapie et la psychologie

La graphothérapie envisage la rééducation comme une thérapie de l’écriture. Elle s’appuie entre autre sur la graphologie et analyse l’écriture comme une part entière de la personnalité. La psychologie joue un rôle dans la rééducation. Le graphothérapeute vous proposera de réaliser un bilan en fonction duquel des séances hebdomadaires vous seront proposées. La personne est seule avec le graphothérapeute, les parents n’assistent pas aux séances. Il est rare que des exercices soient proposés à la maison. Son objectif est de vous aider à améliorer votre écriture comme la graphopédagogie. 

La graphopédagogie pour enseigner l'écriture

La graphopédagogie est une méthode pédagogique de l’enseignement de l’écriture. Le graphopédagogue aide à réapprendre le geste graphique, à l’automatiser grâce entre autre à des exercices réguliers à la maison. Le langage joue un rôle important.

Les séances sont espacées de trois semaines environ. La présence d’un parent pour les plus jeunes est donc nécessaire. On pourrait considérer que l’écriture est comme un sport, il faut pratiquer un peu tous les jours pour qu’elle soit performante, indolore et lisible. 

Mais il ne s’agit aucunement de faire des lignes d’écriture!

Cet article a 6 commentaires

  1. rault anne-lise

    Bonjour,

    Merci pour ce site très intéressant. J’avais une question. Si je comprends bien vous avez choisi d’exercer en tant que graphopédagogue et non graphothérapeute. je m’interrogeais sur les raisons de ce choix

    1. Christine

      Bonjour,

      Je suis heureuse que le site vous plaise.
      Lorsque j’ai suivi ma formation de graphothérapeute, j’ai été bien préparée à analyser une écriture, à rédiger un bilan. Les propositions de remédiation ne m’ont pas complètement convaincue et je ne me suis pas sentie légitime pour ré-éduquer. Il me manquait “des billes”. Je suis professeur des écoles et pour moi l’écriture s’enseigne, s’apprend. Il me manquait une méthode pédagogique. Je n’ai pas été la seule à ressentir ce manque. Une de mes amies qui avait suivi la formation avec moi s’est tournée vers l’Association 5E. Et là, elle y a trouvé des réponses qui lui semblaient plus proches de l’enseignement. J’ai suivi son chemin et c’est ainsi que je suis devenue graphopédagogue. Aujourd’hui je constate que de nombreuses graphothérapeutes se tournent vers les formations de graphopédagogues, c’est pour moi le signe que le manque que j’ai ressenti il y a quelques années est toujours présent.
      Maintenant pourquoi j’exerce en tant que graphopédagogue? Je ne me sens pas thérapeute. Le terme ne me convient pas. Mais au-delà des appellations, devenir graphopédagogue en suivant la formation 5E, vous ouvre les portes d’une association (dont je suis membre). Nous échangeons beaucoup, nous respectons toutes une charte, gage de qualité. Nos pratiques sont les mêmes. Nous formons un réseau et faisons notre maximum pour se soutenir les unes et les autres. Je suis très proche des graphopédagogues de ma promotion, elles sont devenues une seconde famille.

      J’espère avoir répondu à vos questions.

      Sincèrement,

      Christine

      1. rault anne-lise

        votre réponse est clair, je comprends d’autant plus que je suis aussi professeur des écoles…
        merci

        1. Christine

          Je vous en prie. Peut-être nous croiserons-nous un jour?

          Bonne fin de journée.

          Christine

          1. rault anne-lise

            bonjour,

            Excusez-moi j’ai encore une question. A votre avis la formation de graphopédagogue (5E) suffit seule, où le complément apporté par la formation en graphothérapie vous semble indispensable? Et d’ailleurs par quel organisme êtes-vous passée pour la formation en graphothérapie?
            encore merci pour vos réponses

          2. Christine

            Bonjour,

            La formation avec la 5E suffit pour apprendre à ré-éduquer l’écriture, elle est complète et vous propose de faire des stages, ce que vous ne trouverez pas ailleurs, c’est du concret et cela apporte beaucoup. Bien à vous, Christine

Laisser un commentaire